L'auto-édition, c'est éditer soi-même son livre.

Pourquoi choisir cette méthode ? Il s'agit d'une alternative à l'édition classique, par une maison d'édition. L'auteur, l'écrivain, choisit d'être son propre éditeur. Il existe de très nombreuses maisons d'éditions, mais également de très nombreuses personnes qui écrivent...  Il est devenu difficile de se faire publier lorsque l'on est un illustre inconnu. Les contacts sont multiples, l'envoi de manuscrits également, mais les frais sont élevés, le temps et l'énergie s'épuisent après un certain temps.  Remarquons que de nombreux écrivains avaient choisi cette voie, celle de l'auto-édition, avant d'être reconnus.

L'auto-édition permet de garder le contrôle de son livre : son contenu, son graphisme, son impression, sa distribution. En d'autres termes, la gestion du bouquin dont nous sommes l'auteur.

Evidemment, outre le fait de l'écrire, c'est tout ce qui entoure son édition qui prend de l'énergie incalculable. Car TOUT est fait par l'auteur lui-même! Il faut se renseigner auprès d'imprimeries qui ont l'habitude d'imprimer des livres, ainsi, ils fournissent les détails quant à la mise en page, et fournissent d'autres informations pratiques et obligatoires pour éditer un livre. Il ne faut pas oublier que l'on doit fournir à l'imprimeur un manuscrit (en général en PDF ou format qu'il précise), déjà sous l'apparence de ce à quoi il devrait ressembler lorsqu'il sera "travail fini". Il faut penser à la relecture par une personne proche, mais également par une personne lointaine, qui ne connaît rien de vous et peut dès lors apporter un regard extérieur sur le contenu, sa compréhension, la grammaire, l'orthographe, ...  Il est toujours sympa également de trouver une personne qui pourrait être charmée par le livre, afin de lui demander de rédiger une préface, de même que son témoignage après lecture, pour la 4ème de couverture (résumé en couverture arrière). Il faut penser à la création d'une couverture originale et attirante.

Et puis, il y a les modalités obligatoires : le dépot légal à la Bibliothèque Royale de Belgique, la demande d'un numéro ISBN avec code-barres, les éventuels copyright, et la mention du prix.

Tout cela ne s'improvise pas et prend du temps, de l'énergie, de l'imagination, un investissement financier, trouver des libraires pour distribuer le livre, faire la promotion via de multiples moyens, trouver des lieux de dédicaces, effectuer de la vente directe, bref, sortir de l'anonymat par soi-même et par le bouche à oreille, la presse, les réseaux sociaux,... effectuer des efforts à tous points de vue, et sur le long terme.

On est maître de toutes les phases, à notre propre rythme, et pendant nos temps libres. Mais ce n'est pas gagné d'avance. Dès lors, merci de votre soutien!

gif1.gif

 

"Si la peur des conséquences éloigne parfois du mal, elle éloigne beaucoup plus souvent du bien". Charles Wagner.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site